La quantité et la complexité des données n’ont jamais été aussi importantes. Les évolutions technologiques ont cependant rendu la mise à disposition des données dans l’entreprise beaucoup plus simple et rapide. Le développement de l’utilisation des technologies IoT, du cloud, de la Business Intelligence ou encore de l’intelligence artificielle génère et consomme une quantité de données transformées de manière croissante dans l’entreprise.

En parallèle, le contexte règlementaire ne cesse de se renforcer. Nous pouvons par exemple citer l’entrée en vigueur, depuis 2018, du Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) qui impose un cadre sur la gestion des données personnelles des ressortissants de l’Union Européenne. Les sanctions encourues en cas de non-respect de cette réglementation sont colossales, avec des amendes s’élevant jusqu’à 4% du chiffre d’affaires annuel de l’entreprise contrevenante.

Pour répondre à ces nouveaux challenges et parce que la donnée est un asset stratégique, les entreprises s’organisent pour trouver de nouveaux modèles et valoriser au mieux cet actif. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de connaître, comprendre et contrôler son patrimoine de données et c’est là qu’intervient la gouvernance des données.

Elle consiste à définir un ensemble d’activités au sein desquelles les équipes métiers et IT travaillent ensemble pour harmoniser, nettoyer, diffuser et contrôler les données partagées au sein de l’organisation. La donnée doit être managée et sa gestion professionnalisée. L’émergence des data offices permet la création de nouveaux rôles dans l’entreprise tels que les Data Owner, Data Steward ou encore Data Custodians. La gouvernance vise donc à assurer la cohérence, la fiabilité, et la sécurité du patrimoine de données.

Quels bénéfices pour les entreprises ?

Le déploiement de la gouvernance de la donnée est un levier de contextualisation de l’information, notamment à travers la création d’un catalogue de données. En associant une vision transverse des sources d’information de l’entreprise à un glossaire de termes métiers, il augmente la confiance dans l’information mise à disposition et réduit le risque d’erreurs en facilitant la compréhension transversale de la signification des données et en alignant l’ensemble des collaborateurs autour d’un langage commun. Ainsi, la gouvernance de la donnée est la fondation indispensable au Data Litteracy et à l’exploitation de la donnée pour en extraire toute sa valeur.

Maîtriser son patrimoine c’est également avoir une vision complète du cycle de vie des données depuis les systèmes de production jusqu’à la multiplicité des usages en documentant l’ensemble des traitements qui leur sont appliqués. Comprendre ce cycle de vie est à la fois primordial pour pouvoir garantir l’accès aux données dans les outils d’aide à la décision (Business Intelligence) mais encore encourager l’interprétabilité des modèles d’intelligence artificielle, indispensable pour répondre aux requis règlementaires de plus en plus importants.

Enfin, déployer la gouvernance de la donnée c’est également mettre en place une organisation, des rôles et des processus autour des données qui garantissent la qualité du patrimoine dans le temps.  En définissant les responsabilités de chacun vis-à-vis des données, on diffuse cette culture data centric.

La gouvernance des données est aujourd’hui une réponse à un grand nombre d’enjeux rencontrés par les entreprises. Elle est catalysée par des évolutions technologiques majeures, par le développement des solutions techniques de gouvernance et par le besoin de réussir le virage de la transformation digitale.

Les principaux bénéfices :

  • Assurer le contrôle au sein de l’entreprise
    • Fournir une organisation, des politiques partagées & des processus clés
    • Améliorer le contrôle sur l’ensemble du cycle de vie de la donnée
    • Définir des responsabilités sur un ensemble de processus data
    • Standardiser les référentiels de données
  • Encourager & faciliter l’accès au patrimoine
    • Documenter les données pour les rendre compréhensibles et exploitables par un grand nombre d’utilisateurs
    • Augmenter la confiance des utilisateurs dans les systèmes d’analyse
    • Améliorer l’accessibilité à des données standardisées et des sources fiables
  • Favoriser la collaboration au sein d’une organisation
    • Encourager une collaboration plus forte entre les équipes
    • Responsabiliser les utilisateurs à l’usage des données et au partage des données
    • Responsabiliser les utilisateurs à l’usage des données et au partage des données
  • Permettre la réalisation de nouveaux cas d’usage
    • Permettre la réalisation de cas d’usage utilisant des données avec un impact maximal sur la top line (maximiser les revenus, améliorer l’expérience client) et/ou la bottom line (améliorer l’efficacité opérationnelle)
  • Sécuriser les investissements IT
    • Fluidifier les transitions vers de nouveaux systèmes/ applications IT (e.g. transition vers de nouveaux systèmes business, agrégation de sources de données disparates dans un Data Lake) et évaluer les impacts en termes de production et génération de données

Chez Saegus nous accompagnons nos clients dans le déploiement d’activités de gouvernance de la donnée. Grâce à notre savoir-faire et nos partenaires privilégiés Data Galaxy et Microsoft Purview, nous sommes en mesure de proposer des démarches tant organisationnelles qu’opérationnelles reposant sur une méthodologie agile.

Vous souhaitez être accompagnés par nos équipes Data ? Contactez-nous !

Rédigé par Martin Éliard, Manager Data, et Marc Gabet, Consultant Data

Articles recents