De l’idée au produit

Si les méthodologies de Design Thinking, Value Proposition Design et autres Lean Canvas ont notablement favoriser l’éclosion de nouvelles idées au sein des entreprises, et permis aux grands groupes de se rapprocher de la créativité de certaines startups de renom, le passage du stade de simple idée à celui de produit commercialisable demeure une épreuve chronophage. Créé par des collaborateurs de Saegus pour accélérer ces phases d’idéation et la traduction de leurs résultats en roadmap projet concrètes, notre solution Foreseeds vise à permettre de passer de l’idée au MVP (Minimum Valuable Product, ou produit minimum commercialisable) en moins de 3 mois.

Du produit au client

Produire un MVP en moins de 3 mois, c’est bien. Générer une forte traction commerciale à partir de ce MVP est encore mieux. Pour y parvenir, nous avons consolidé l’ensemble des méthodes et livrables nécessaires à l’établissement d’un business plan complet, et les avons complétées de techniques de Growth Hacking (ou décodage des techniques de génération rapide de croissance) dont notre offre eXperience Centric est un bon exemple.

Diversifier le financement de vos projets innovants et startups internes

Pour une startup, le financement de son MVP passe souvent par le recours à de la Love Money (avance financière consentie par l’entourage des entrepreneurs), ou du capital d’amorçage (montant alloués par des Business Angels ou des Ventures Capitalists). Le second étant particulièrement sélectif (beaucoup d’appelés, peu d’élus). Dans l’entreprise, le financement d’un projet interne suit parfois un parcours tout aussi complexe. Créé par les collaborateurs de Saegus pour accélérer ce processus de financement des projets et startups internes, notre solution Cross vise à augmenter les chances de financement des projets d’intrapreneurs.

Passer de la startup à la Business Unit

Lorsque l’entreprise a déjà mis en place avec succès des dispositifs favorisant la découverte et la participation de Steve Jobs internes, elle se retrouve ensuite confrontée à l’épineuse question de l’industrialisation du processus : faut-il créer des structures juridiques ad hoc ? Une pour chaque projet ou une unique portant tous les projets innovants ? A quel moment faut-il envisager de réintégrer les startups à succès ? Quel impact sur l’organisation ?

Plus d’infos ?

Contactez-nous